Edito: la force de la rencontre

Actualités du cabinet
aller-à-la-rencontre-de-l-autre.jpg

En cette rentrée si particulière, mesurons tout d’abord la chance d’être en vie, et en bonne santé.

Ayons aussi une pensée pour nos proches, qui ont pu être impactés, blessés, ou emportés par ce virus mortifère, qui ne disparaitra pas aussi vite que nous ne l’avions espéré.

Alors, oui, il nous faut désormais porter, presque en tous lieux, cet attribut autrefois synonyme de soirées vénitiennes, et de fête, et qui est devenu un outil de protection sanitaire, voire pour certains le symbole d’une société de contrôle total.

Certes, porter ce masque est pénible, surtout lorsqu’il faut parler longtemps, par exemple en plaidant votre cause devant un Tribunal qui ne l’entend déjà pas de cette oreille.

Certes, ne pas voir l’expression de son interlocuteur en rendez-vous nous prive d’un élément essentiel de sa communication non verbale, et peut être source de malentendus.

Et on peut légitimement se demander quand nous pourrons de nouveau serrer chaleureusement la main de nos clients, prospects, ou partenaires, et leur témoigner ainsi notre attachement ou notre respect.

Pour autant, faut-il céder à la tentation du repli sur soi et de la distanciation généralisée ?

Sommes nous condamnés à vivre dans une société « sans contact », ou la communication gestuelle serait réduite à sa plus simple expression, et ne passerait que par des outils numériques ?

Je ne le crois pas.

La communication numérique a ses limites et, malgré tous les progrès effectués, ne remplacera jamais la vraie rencontre physique, et ses digressions impromptues, ou ses silences parlants.

Et il est souvent essentiel, que ce soit dans notre métier, ou plus généralement dans tout métier de service, d’avoir un premier rendez vous « en présentiel », afin de mesurer l’empathie et l’écoute de celui que l’on est venu consulter.

Cela vaut à mon sens pour toute relation commerciale ou en entreprise, car la force de la rencontre reste inégalée.

Aussi, même si les réunions à distance sont devenues la norme, et que le respect de votre santé est une priorité, sachez que vous restez les bienvenus au cabinet, pour nous faire part de vos besoins d’accompagnement, de vos projets, ou encore de vos conflits.

Car nous sommes là pour vous aider.

Car se voir, ou se revoir, c’est se sentir vivant, tout simplement.  

Par Josquin Louvier, le 7 Septembre 2020